Archives Mensuelles: décembre 2012

Liste des auteurs dont j’ai plus d’un livre (hors essais) #listedébile

A l’occasion du rangement de mes livres de littérature (romans et poésie, les livres de théâtre étant classé avec les livres de cinéma pour le moment) par ordre alphabétique d’auteur, pour la 1ère fois de ma vie, j’ai réalisé que j’avais plus d’un titre pour un nombre relativement limité d’auteurs. Du coup, j’en ai fait la liste. Maintenant que la liste est faite, ça me ferait mal au cœur de la jeter sans la recopier quelque part, donc la voici, même si elle est totalement inutile :

(les liens sont tous vers les pages wikipedia en Français, pas pour vous insulter, mais pour vous permettre de réviser, de voyager, de découvrir peut-être)

Paul Auster (pas étonnant, j’aime beaucoup et j’en ai beaucoup lus, mais souvent empruntés à ma marraine, et rendus)
Aharon Appelfeld (tout à fait étonnant et pas normal, jamais lu. On a dû me les offrir)
Julian Barnes (pas encore lu non plus…)
Honoré de Balzac
Alessandro Barrico
Tonino Benacquista
Nicolas Bouvier (jamais lu, offerts)
Samuel Beckett (hyper normal, un de mes auteurs préférés)
Roald Dahl (que j’adore)
Friedrich Dürrenmatt (que j’adore)
Anna Gavalda (dont j’aime surtout le recueil J’aimerais que quelqu’un m’attende quelque part et dont j’ai aussi 1 livre pour les enfants)
Milan Kundera (que j’ai adoré et dévoré étant ado et qui m’a depuis beaucoup ennuyée, mais dont persiste encore un attachement aux livres-objets)
Franz Kafka (un de mes auteurs préférés également)
Primo Levi (je l’ai classé en littérature, mais en fait il s’agit de Si c’est un homme et d’une anthologie littéraire rassemblée par lui)
Georges Perec (et ça ne vous étonnera pas, pas ici)
Bernhard Schlink dont j’ai adoré romans et nouvelles

Ce qui est bizarre c’est qu’il manque Marguerite Duras que j’aime tant. Le cas de Virginie Despentes : 1 roman (Teen Spirit) et un essai (King-Kong Theorie). C’est pas bizarre qu’il manque Amélie Nothomb dont j’ai quasiment tout lu parce qu’après Stupeur et tremblement (qui a failli me tuer de rire), tout m’a ennuyé, et je m’en suis débarrassée sans aucun regret.

Voilà, voilà, j’espère que vous avez trouvé ça passionnant.

Publicités