Archives de Catégorie: coup de geule

Message à la communauté enseignante de Sciences Po #pigeonsdevacataires

Voilà le mail reçu (il est en ligne ici) :

Les liens des réponses de Sciences Po : Introduction, 1ère et 2ème parties, 3ème partie.

Je n’ai pas eu le temps de vous détailler toutes les mésaventures que j’ai eues avec Sciences Po Paris depuis que j’y enseigne, j’en ai évoquées certaines sur twitter, mais la seule chose qui m’intéresse, car c’est la seule chose que je connais, c’est le scandale des vacations : l’institution repose sur un pool de volontaires attirés par le prestige de Sciences Po Paris qui sont prêts à accepter n’importe quelle condition pour y enseigner.

Ce qui ne peut que perpétuer le modèle. Et je le dis alors que j’ai fait partie du système. Tu crois toujours que tu vas pouvoir changer quelque chose quand tu es à l’intérieur. Et que tu connais bien le directeur scientifique. Mais en fait, non.

Ça commence à se voir par les étudiants : depuis qu’ils payent et grâce à la mobilité, ils comprennent qu’on se fout de leur gueule, qu’on brade tout, qu’on fait au moins cher. Ils me le disent quand je croise parfois des anciens.

Si un jour j’ai le temps, j’essayerai de détailler. Mais je n’y crois pas trop. Et vous non plus ;-)

Publicités

Le coût des vacations

Je suis ravie d’enseigner à la fac (pour plein de raisons), mais sous la forme de vacations, le transport n’est pas pris en charge, et comme je n’ai pas de labo de rattachement (qui, peut-être accepterait de me le payer), ça me coûte super cher en carnets de tickets. Je donne des cours à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, en fac de bio sur le campus avenue des États-Unis, et des cours en fac de médecine sur le campus de Guyancourt. Pour chaque aller-retour (chaque cours de 1,5h=TD à 7h=TP, mais payés 4,5h), il me faut soit 2 tickets Paris-Versailles Chantiers + 2 tickets pour le bus de la gare à la fac, soit 2 tickets Paris-Saint-Quentin-en-Yvelines.

En attendant de (peut-être) calculer la somme que ça m’a coûté en euros, voilà le résultat en collection (avant de les jeter !) :

collec tickets uvsq

Carrefour poursuit un vigile en diffamation – Le Monde.fr

J’aime bien ce commentaire de lecteur

« Chez Carrefour, il y a une ethique. On ne poursuit pas celui qui tient des propos racistes, mais on poursuit celui qui s’en indigne ! »

Demander 100 000 euros à vigile qu’on vient de licencier, en qualifiant ce montant de

« somme relativement ridicule »

et en précisant

« Ce n’est rien, la marque Carrefour vaut plus de 6 milliards d’euros »

c’est tout simplement odieux. Mais qui pensait que Carrefour, c’étaient des gentils ?

via LeMonde.fr : Carrefour poursuit un vigile en diffamation – Société – Le Monde.fr

Engueulade Bayrou/Cohn-Bendit sur France 2 jeudi dernier : DCB n’est pas innocent !

Tout le monde sait que j’a-dore DCB mais je suis étonnée que personne ne lui reproche sn comportement jeudi soir dans l’émission A vous de juger.

Prévenue par mon coloc sur le sujet (je n’ai pas la télé…) j’ai regardé le début de l’émission hier sur le site de France 2 et je suis un peu génée mais obligée d’avouer que j’ai trouvé mon adoré DCB super agaçant à tout le temps interrompre, commenter et montrer son exaspération quand les autres parlaient (comment ça il est toujours comme ça et moi je ne vois rien parce que l’amour rend aveugle ?). Cela a très visiblement perturbé Bayrou qui a esayé de rassembler ses idées, en vain. Il a dit n’importe quoi, ne parlait pas du tout des européennes, et attaquait personnellement DCB sur des conneries (refus de ce qu’il appelle une connivence malsaine, refus de tutoyer DCB, lui reprocher les coups de fil et déjeuners avec Sarkozy alors que celui-ci avait la présidence de l’UE et invitait tous les chefs de groupe, etc), il était effectivement populiste et (donc) minable.

Et quelle classe, quand même, que celle de DCB le lendemain matin sur France Inter (que j’écoutais par un heureux hasard) : « on réglera ça plus tard ». Pour épargner la campagne européenne. Mais trop tard, à mon avis. Je pense que Martine Aubry à raison : ce dernier débat risque d’augmenter l’abstentionnisme déjà redouté.

Comme je dis toujours : dommage qu’il soit si vieux* et casé ;-).

(ou l’art de finir sur une déclaration d’amour alors que le titre annonce des critiques à DCB…Même pas fait exprès, promis)

* par rapport à moi, bien entendu…

POUR le choix de porter le voile !

Les propos d’Obama sur le voile soulèvent une polémique en France – Libération

Hé, hé, après Christine Delphy et Daniel Cohn-Bendit (que j’aime follement), me voici un nouvel allié de qualité qui défend le droit de « porter le voile pour les musulmanes en Occident » : le président américain Obama ! La classe !

Et je mets la Turquie aussi dans « l’occident » puisque le voile n’y est pas obligatoire…plutôt interdit dans plein de cas.

Et je précise (pour éviter tout malentendu et couper l’herbe sous les pieds des gens de mauvaise foi) que je n’encourage pas du tout le port du voile, que je ne suis pas pour (sinon, je commencerai par le porter). C’est (un peu) comme l’avortement ou les études scientifiques pour les filles : je ne veux pousser personne, mais les filles et femmes doivent avoir le droit et le choix et se battre tant qu’il le faudra.

OK, la comparaison est un peu provoc’ … mais j’ai de qui tenir ;-)

Ah ben bravo : La Turquie ignore les quotas de pêche de thon rouge

Moi qui adore le poisson (et surtout le bon poisson tout frais que l’on mange en Turquie) et qui suis écologiste depuis mon jeune âge (premières actions autour de mes 10-13 ans en Turquie) (avant que Greenpeace ne soit organisé/autorisé dans le pays), voilà une mauvaise nouvelle. Pas cool !

Ceci dit, en parlant de poisson et de Turquie (et c’est souvent que je saoule les gens avec ça), le poisson que l’on mange à Istanbul est unique. On ne mange pas de thon, mais des poissons qui arrivent grillés dans votre assiette avec une queue et une tête (sauf 2 exceptions : les brochettes d’espadon (kiliç) et les tranches de turbot (kalkan)). Du coup, pour moi, le plaisir de manger du poisson est lié à voir dans mon assiette une tête et une queue ;-). Plaisir que je ne trouve pas ni avec le thon, ni le saumon (qui ne poussent pas dans le Bosphore).

Comment peut-on être catholique* ?

Réaction à l’excommuniation d’une fille de 9 ans et du médecin qui a mis fin à une grossesse qu’elle subissait après avoir été violée ar son beau-père. La meilleure, c’est que le beau-père, lui, n’a pas été excomunié (parce qu’il a crée de la vie au lieu d’y mettre fin, c’est ça ?)

L’Eglise catholique proposent quoi exactement comme projet de société ? (si on suppose que cette décision ponctuelle est en accord avec un projet plus large). Est-ce qu’elle aurait dû acoucher vers 10 ans et élever les jumeaux de son beau-père ? Les accoucher puis les abandonner ? Les accoucher et les faire adopter ? Les accoucher et les refiler à sa mère pour qu’elle les élève avec le père (des bébés) ? Quelle genre de modèle de société c’est exactement ?

*J’aurais bien dit « comment peut-on être papiste? » ou « comment peut-on être favorable au Vatican ? » mais un ami catholique m’a dit que catholique, ça signifie déjà papiste/vaticaniste etc, donc je me permets ici de faire l’amalgame.
Et pourtant la revue catholique témoignage chrétien m’a semblé tout à fait critique du Vatican quand il le faut, mais c’est un autre débat. A discuter avec le bien que je pense aussi de La Croix et Télérama.